intemporel

intemporel

intemporel, elle [ ɛ̃tɑ̃pɔrɛl ] adj.
• 1794; de 1. in- et temporel
Didact., littér.
1Qui, par sa nature, est étranger au temps, ne s'inscrit pas dans la durée ou apparaît comme invariable. éternel.
2 ♦ (Opposé à temporel, matériel) Immatériel. « cette lumière n'est nullement réaliste, elle est intemporelle comme celle de Rembrandt » (Malraux) .

intemporel, intemporelle adjectif (bas latin intemporalis) Qui est indépendant du temps, qui ne varie pas avec lui : Des vérités intemporelles.intemporel, intemporelle (difficultés) adjectif (bas latin intemporalis) Sens Ne pas confondre ces deux mots proches par la prononciation et par le sens. 1. Atemporel, elle = qui est hors du temps, qui n'a pas de rapport avec le temps (préfixe privatif a-). Le décor, atemporel, sert pour la pièce de Molière et pour celle de Beckett. 2. Intemporel, elle = qui n'est pas touché par le temps, immuable, éternel (préfixe négatif in-). Des vérités intemporelles.

intemporel, elle
adj. Qui est étranger au temps, en dehors de la durée. La vérité est intemporelle.

⇒INTEMPOREL, -ELLE, adj. et subst. masc.
PHILOSOPHIE
I. — Emploi adj.
A. — Qui est étranger au temps, ne s'inscrit ni dans le temps ni dans la durée. La pensée est par elle-même intemporelle (HAMELIN, Élém. princ. représ., 1907, p. 332). La nature, ensemble des réalités considérées dans leur être éternel, intemporel (RUYER, Esq. philos. struct., 1930, p. 71) :
... le seul moyen d'éviter la contradiction paraît bien être de dire que le monde véritable est hors du temps; et que les contradictions auxquelles nous nous heurtons sont liées à l'inadéquation de la forme du temps par rapport à une réalité elle-même (en soi) intemporelle.
G. MARCEL, Journal, 1914, p. 9.
[Appliqué à une pers.] Qui agit ou pense en dehors de toute notion de temps et de durée. Un mathématicien intemporel, ignorant de la durée (Gds cour. pensée math., 1948, p. 369).
B. — P. ext. Qui ne varie pas en fonction du temps, qui est de tous les temps. Synon. immuable, invariable. Comme si l'État devait prêter son immense organisme, et sa force intemporelle, à une volonté que les nerfs et les muscles se refusent à servir (M. Déat) (L'Œuvre, 5 févr. 1941). Le protestantisme qui ne voit pas dans le message biblique un ensemble de vérités intemporelles (Philos., Relig., 1957, p. 50-5).
C. — Qui échappe à la réalité matérielle des choses. Synon. immatériel, irréel. Cette lumière n'est nullement réaliste, elle est intemporelle comme celle de Rembrandt (MALRAUX, Voix sil., 1951, p. 388).
II. — Emploi subst. masc. Caractère de ce qui, par sa nature, échappe au temps et à la notion de durée. La fin harmonieuse des temps, l'avènement de l'intemporel (BÉGUIN, Âme romant., 1939, p. 78). Ce qu'on appelle l'intemporel dans la pensée, c'est ce qui (...) est présomptivement de tous les temps et n'est donc nullement transcendant au temps (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 450).
REM. Intemporellement, adv. D'une manière intemporelle. Ce qui ne peut être engendré intemporellement peut l'être dans le temps (RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 401).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1794 adj. (POUGENS, Vocab. de nouv. privatifs fr.); 1885 subst. (GUYAU, Esquisse d'une morale, p. 122 ds R. Philol. fr. t. 30, p. 148). Dér. de temporel; préf. in-1. Cf. b. lat. et lat. chrét. intemporalis « non soumis à la durée, éternel, hors du temps; inopportun ». Fréq. abs. littér. : 98.
DÉR. Intemporalité, subst. fém. a) Caractère de ce qui est étranger à la variabilité du temps. Ce qui distingue le sommeil, c'est son intemporalité qui apparaît comme un îlot éternel au sein d'une actualité toujours changeante (CHOISY, Psychanal., 1950, p. 148). b) Caractère de ce qui ne varie pas, reste immuable. Il n'est donc pas vrai que l'intemporalité de l'être nous échappe : elle est, au contraire, donnée dans le temps, elle fonde la manière d'être du temps universel (SARTRE, Être et Néant, 1943, p. 256). []. 1re attest. 1933 sens a (MALÈGUE, Augustin, t. 2, p. 355); de intemporel, suff. -(i)té, cf. lat. chrét. intemporalitas « le fait d'être hors du temps, éternité ».

intemporel, elle [ɛ̃tɑ̃pɔʀɛl] adj.
ÉTYM. 1794, Pougens; de 1. in-, et temporel; cf. le lat. impérial intemporalis.
Didactique, littéraire.
1 Qui, par sa nature, est étranger au temps, ne s'inscrit pas dans la durée Atemporel.Par ext. « Ce qui, en tant qu'on le considère dans le temps, y apparaît comme invariable » (Lalande). || Les vérités intemporelles Éternel. || Le vrai et le faux sont intemporels (→ Identité, cit. 17).
2 (Par oppos. à ce qui est temporel, matériel). Immatériel. || Une lumière intemporelle (→ Éclairage, cit. 4).
0 (…) elle sentait monter à elle une odeur qui semblait venir des profondeurs mêmes du sol (…) odeur si destructrice et si intemporelle qu'elle eut l'avant-goût et le désir de la dissolution (…)
Edmond Jaloux, les Visiteurs, V.
3 N. m. (1885, Guyau). || L'intemporel : le domaine des choses intemporelles (1.).
DÉR. Intemporalité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Intemporel — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Intemporel », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot intemporel peut faire… …   Wikipédia en Français

  • intemporelle — ● intemporel, intemporelle adjectif (bas latin intemporalis) Qui est indépendant du temps, qui ne varie pas avec lui : Des vérités intemporelles. ● intemporel, intemporelle (difficultés) adjectif (bas latin intemporalis) Sens …   Encyclopédie Universelle

  • Filmplakat — zum Film Die Geburt einer Nation (USA, 1915) …   Deutsch Wikipedia

  • Filmposter — Filmplakat zum Film Die Geburt einer Nation (USA, 1915) …   Deutsch Wikipedia

  • atemporel — atemporel, elle [ atɑ̃pɔrɛl ] adj. • 1933; de 2. a et temporel ♦ Didact. Qui n est pas concerné par le temps. ⇒ intemporel. N. f. ATEMPORALITÉ , 1943 . ♢ Ling. Qui n exprime pas un temps. Présent atemporel. ● atemporel, atemporelle …   Encyclopédie Universelle

  • intemporalité — [ ɛ̃tɑ̃pɔralite ] n. f. • 1933; de intemporel ♦ Didact. Caractère de ce qui est intemporel. ● intemporalité nom féminin Caractère de ce qui est intemporel. intemporalité [ɛ̃tɑ̃pɔʀalite] n. f. ÉTYM. XXe (1933, Malègue …   Encyclopédie Universelle

  • Meditation — Méditation  Pour L album de John Coltrane, voir Meditations. Une posture caractéristique de la méditation orientale Le terme …   Wikipédia en Français

  • Méditation — Pour L album de John Coltrane, voir Meditations. Une posture caractéristique de la méditation orientale Le terme méditation (du latin meditatio) désigne une …   Wikipédia en Français

  • Jean-Claude Garoute — est un artiste haïtien dit Tiga (peintre, sculpteur, céramiste et musicien), né le 9 décembre 1935 à Port au Prince et décédé le 14 décembre 2006 à Miami. Fondateur en 1968, avec Patrick Vilaire et Wilfrid Austin Casimir… …   Wikipédia en Français

  • Levoy Exil — Levoy Exil,peintre haïtien né le 7 décembre 1944 à Soisson la Montagne (une localité dépendante de Pétionville) à Haïti, est un peintre vaudou. Sommaire 1 L’École Saint Soleil 2 Les Cinq Soleils 3 Levoy Exil et André Malraux …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”